• KRYSTAL ET MAMBO

    KRYSTAL ET MAMBO

    Salut, moi c'est Krystal, je suis le frère de Mambo. Ce dernier, trop occupé à jouer et à faire des bêtises, n'a pas souhaité s'exprimer... Excusez-le, c'est encore un bébé et il ne tient pas en place !

     Nous sommes donc arrivés ensemble chez notre nounou (notre soeur ayant eu la chance d'être adoptée directement - nous sommes des p'tits métisses car ma soeur, c'était une panthère noire...) Mambo est tout de suite sorti de sa cage en ronronant (quel charmeur celui-là !) Moi, j'ai préféré me méfier un peu parce que les humains, le peu que j'en connaissais, c'était pas terrible... Mais quand j'ai vu une gamelle pleine, j'ai pas pu resister : j'avais tellement faim !

    Bref, après qq jours d'observation attentive, je me suis senti rassuré : je n'avais vraiment rien à craindre de cette "nounou", même si des fois elle s'habille bizarre (genre en robe de chambre avec des moon boots !) et j'ai commencé à prendre plaisir à ses câlins. Du coup, je lui ai montré que moi aussi je savais ronronner.

     Au bout d'une semaine, on est allés tous les deux voir un docteur pour animaux. C'est Mambo qui est sorti en premier. La dame, elle a voulu lui faire une piqure mais à peine elle a versé le désinfectant qu'il s'est mis à hurler (quel comédien celui-là !). Après c'était mon tour et je n'étais pas trop rassuré du coup, mais ça faisait beaucoup moins mal que ce que j'imaginais. A la fin on était quand même super contents quand la nounou nous a ramené dans notre chambre.

    Après 15 jours, on a enfin pu sortir visiter le reste de la maison et faire connaissance des autres locataires : il y a Karamel, un gros matou sympa avec lequel on peut partager nos jeux, c'est vite devenu notre pote ! Puis il y a aussi une drôle de chatte avec des poils longs et un tout petit nez. Elle, j'ai tout de suite senti qu'il ne fallait pas trop l'approcher (quelle crâneuse celle-là, elle se prend pour une princesse !). Du coup, moi je la laisse tranquille mais Mambo, qui n'a visiblement pas encore compris, a commencé à vouloir l'enquiquiner et à la suivre partout (quel pot de colle le frangin !). Alors la princesse a fini par le gifler et s'est retirée dans ses appartements, une pièce qui lui est réservée et où on n'a pas le droit d'aller.

     Moi, j'essaie d'être sage mais Mambo, il n'en fait qu'à sa tête. Par exemple, il s'amuse à gratter la litière jusqu'à ce qu'il en mette partout. Je vois bien à sa tête que la nounou n'est pas très contente quand il fait ça, surtout quand elle a passé une demi-heure à la nettoyer, et aussi quand il gratte la terre des plantes et qu'il s'amuse à se pendre aux rideaux.

    La nounou pense que Mambo serait plus heureux dans un grand espace où il pourra se défouler à sa guise, voire avec un ou plusieurs congénère(s) sympas.

    Moi, c'est pas pareil : j'aspire à un peu plus de calme et à une relation privilégée avec mes futurs adoptants (je suis plus "cérébral" que "casse-cou"). Ca me dérange pas s'il y a d'autres matous mais je peux rester seul aussi, du moment qu'on me chouchoute. Mon seul défaut, c'est peut-être la gourmandise et lorsque Mambo s'approche de ma gamelle, je l'avertis fermement que je ne partagerais pas, même avec lui (quel sans-gêne c'ui là !) Non mais !

    Bref, on arrive sur Paris le mois prochain alors si vous souhaitez nous accueillir, manifestez-vous !

    « Journal de bord. Invasion des chatons, j+9.OPHELIE »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :